Accueil  > Numéros précédents  > Numéro 24  > EUROPE


Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI)


Anne WEBER

Rapport annuel 2006 sur les activités de l’ECRI

-  La publication du rapport annuel sur les activités de l’ECRI est toujours une occasion de faire le point sur les tendances, positives et négatives, en matière de lutte contre le racisme et l’intolérance : le rapport couvrant l’année 2006 a été publié le 24 mai 2007 et souligne ainsi en introduction l’évolution du contexte des activités de l’ECRI.

Ce rapport commence par un constat : « La situation d’ensemble concernant les formes contemporaines de racisme et de discrimination raciale est complexe et inquiétante ». L’ECRI s’inquiète ainsi de l’intensification du climat d’hostilité envers les personnes qui sont musulmanes, ou perçues comme telles, mais aussi des phénomènes d’antisémitisme, de plus en plus répandus, et des violations des droits de l’homme dont souffrent les Roms/Tsiganes/Gens du Voyage, tout en soulignant qu’il faut éviter le danger d’une « fragmentation » de la lutte contre le racisme. L’ECRI est également préoccupée par le climat négatif dans l’opinion publique, qui joue un rôle central dans l’apparition de manifestations de racisme ou d’intolérance dans la société. L’ECRI note que les migrants, réfugiés et demandeurs d’asile sont particulièrement touchés, avec une tendance à la stigmatisation de communautés entières, notamment les étrangers, qui sont présentés comme responsables de la détérioration des conditions de sécurité, du chômage et de l’augmentation des dépenses publiques. Autre problème fondamental : celui posé par la lutte contre le terrorisme, à l’origine de l’adoption de certaines législations directement ou indirectement discriminatoires ainsi que de pratiques discriminatoires de la part des pouvoirs publics. L’ECRI finit par rappeler « qu’il ne suffit pas de déclarer la discrimination illégale. Il faut aussi lutter contre elle dans la pratique ».

En bref

L’ECRI a rendu public, le 24 mai 2007, quatre rapports sur le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance concernant l’Azerbaïdjan, la Finlande, l’Irlande et Monaco. Il s’agit, pour ce dernier pays, du premier rapport de l’ECRI, établi dans le cadre de son suivi « pays par pays », depuis son adhésion au Conseil de l’Europe le 5 octobre 2004.

 

> Retour
 

Informations légales | Contacts | Université Robert Schuman
Copyright 2005 © L'Europe des Libertés