Accueil  > Numéros précédents  > Numéro 22  > EUROPE


ACTUALITÉ DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITES NATIONALES


MATTHIEU BIRKER

Publication des avis du Comité Consultatif relatifs à l’Irlande, l’Arménie et la Norvège

-  Publiés respectivement les 6, 13 et 16 novembre 2006, les avis du Comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales relatifs à l’Irlande, l’Arménie et la Norvège soulignent des situations contrastées.

S’agissant de la Norvège et de l’Irlande, le Comité pointe des difficultés - persistantes dans la plupart des pays d’Europe occidentale malgré le renforcement des dispositifs institutionnels et législatifs de lutte contre les discriminations - en matière d’intégration des personnes d’origine immigrée et d’accès des Roms et Gens du voyage au logement, à l’éducation, ou encore à l’emploi.

Le cas de l’Arménie est, en revanche, assez distinct. Le Comité consultatif souligne, en effet, le faible nombre de cas de discriminations identifiés et note qu’un « climat général de tolérance » règne dans le pays. Cependant, il semble que des difficultés économiques sérieuses fassent obstacle à la mise en œuvre d’une partie des décisions prises par les autorités nationales dans le but, notamment, d’améliorer la participation des minorités à la vie publique ainsi que leur accès à l’éducation et aux médias.

En bref

A la suite du renouvellement, en mai 2006, de la moitié de ses membres (voir cette Revue, no 21, p. 55), le Comité Consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales a élu son nouveau bureau, le 4 octobre 2006. Le scrutin a désigné, pour une durée de deux ans, M. Alan Phillips, Mme Ilze Brands-Kehris et M. Gunnar Jansson, respectivement aux postes de président, première vice-présidente et deuxième vice-président.

 

> Retour
 

Informations légales | Contacts | Université Robert Schuman
Copyright 2005 © L'Europe des Libertés